Christian Gastaldi

Receive news about this website directly to your mailbox
Art contemporain urbain, brut, poétique

" Je m’intéresse à la matière ; celle pauvre des éléments du commun, celle qui acquiert une profondeur de l’oubli et de la négligence. C’est l’humanité perceptible de ces matériaux qui m’intéresse. Je les travaille alors comme un peintre, prélevant les couleurs et les rythmant par déchirures, pour développer l’équivalent graphique de ce qu’est le ‘style’ pour un écrivain.

Je broie les mots et les images pour ne retenir que leurs appels sans espoir, jetés sur la toile comme une poésie visuelle, inaudible. Mes séries s’organisent autour des lieux de collecte s’appuyant ainsi sur les caractéristiques physiques et sociales du lieu, perceptibles dans les matériaux. "

Finaliste du prix Artiste entrepreneur de 2020
Je fais partie des 10 artistes retenus pour ce prix. Pour découvrir les finalistes, utilisez le lien ci dessous
Artiste entrepreneur 2020.JPG
NOUVEAU : Beyrouth 'Du mur à la toile' - Papiers abîmés, Street Art
Le livre présente une cinquantaine de tableaux recomposés de papiers abîmés recueillis sur les murs de Beyrouth lors de la 'révolution' d'octobre 2019.
Il confronte les toiles avec des photographies de murs abîmés. La phase de collecte, le processus créatif sont décrits dans le texte..
80 pages, 29.7x21 cm, 20 € (+shipping). Pour commander, art.christiangastaldi@yahoo.fr
Pour feuilleter le livre... https://www.youtube.com/watch?v=d9rn8D2GZAE
Pour découvrir la collecte de matériaux... https://www.youtube.com/watch?v=WGIO81-eyNA
Art Beyrouth

Art Beyrouth

Couverture livre art Beyrouth Collage
Beyrouth, Novembre 2019
Depuis un mois, un soulèvement populaire pacifique rejetait une classe politique corrompue et appelait à un mouvement d’unité nationale s’affranchissant du confessionnalisme. La population réinvestissait la ville, se réappropriant à l’occasion des lieux publics confisqués par les conflits passés. Tags et slogans envahissaient les murs. Ils se mêlaient aux affiches et papiers annonçant les évènements de la vie culturelle et sociale beyrouthine.
Ce sont ces derniers que j’ai collectés - témoins indirects et subtils de ce Beyrouth en mutation.
Je les ai repris dans des œuvres où la poétique des compositions cherche à mettre en avant l’humanité que je perçois dans le matériau d’origine.
Je n’ajoute aucun élément étranger ; pas de peinture, pas de dessin, pas de vernis.
Cette contrainte - de faire uniquement avec ce qui a été collecté - est paradoxalement créatrice. On ne peut construire qu’avec ce que Beyrouth propose, mais en même temps, ces matériaux forcément singuliers nous propulsent dans des voies que l’on n’aurait peut-être pas empruntées sans eux. Ils imposent l’âme de Beyrouth sur la toile.
Conçues comme des peintures, s’appuyant sur les textures et les salissures des papiers, les compositions se structurent par des déchirures faites à la main, qui sont dans ma démarche l’équivalent des coups de pinceaux du peintre.
Collage urbain

Collage urbain

89 x 116 cm - Collection particulière Lisbonne
192x158 cm - Torn posters glued together (without support)
192x158 cm - Torn posters glued together (without support)
89 x 116 cm Dos d'affiches déchirées sur toile
89 x 116 cm Dos d'affiches déchirées sur toile
Lieu de collecte de la série MPL (Montpellier)
Lieu de collecte de la série MPL (Montpellier)
Name
Email
Comment
Or visit this link or this one